· 

CHRONIQUE N°17

 

Tout ce qui était, est, et sera, sera nouveau !

&

0-1-1-2-3-5-8-13-21…

 

Audio et PDF disponibles en bas de page

 

Lorsque nous avons de passionnantes pistes à explorer à la recherche de la Connaissance, nous les proposons aux lecteurs du Réseau LEO seulement si nous les avons expérimentées et confirmées. Cette fois-ci, nous témoignerons d'un phénomène de "réincarnation".

 

Effectivement, au sein de notre groupe, grâce à un étonnant jeu de piste, nous avons été observateurs du processus de remanifestation corporelle d'une âme et de toutes les conséquences que cette "réincarnation" a soulevées dans notre tribu LEO.

 

Pour poser le contexte très succinctement, dans son enfance et dans le cadre de ses relations de jeunesse, Jenaël avait connu une jeune fille prénommée Christine qui, à l'âge de 24 ans, un mois après son mariage, décéda d'une leucémie foudroyante. À ses débuts, lorsqu'il rédigeait les premiers textes des Dialogues avec l'Ange, il pouvait parfois ressentir sa présence. Il la percevait alors très souvent sous la forme d'un orbe lumineux.

 

Autrement dit, ce n'est qu'après qu'elle ait quitté son corps que Jenaël a pu commencer à établir une relation réelle avec l'âme de Christine, en communiquant avec elle à travers une sorte de dialogue intérieur. Il comprit alors très rapidement que lors de ses communications avec l'au-delà, ses propres pensées interagissaient avec l'âme-esprit de Christine.

 

Voir l'histoire de Jenaël et les dialogues en question :

https://bienvenussurlanouvelleterre.jimdofree.com/notre-histoire/2-jena%C3%Abl/

https://bienvenussurlanouvelleterre.jimdofree.com/2011-dialogue-moins-5/

https://bienvenussurlanouvelleterre.jimdofree.com/2011-dialogue-moins-6/

https://bienvenussurlanouvelleterre.jimdofree.com/2011-dialogue-moins-7/

 

Ainsi, durant toutes ces années après le décès de Christine, Jenaël comprit comment entretenir ce lien d'âme au-delà des limitations de la réalité matérielle. Dans son champ de conscience était restée imprimée la fréquence vibratoire de l'âme de Christine, qui à force lui était devenue très familière. Devenue également l'une de ses guides depuis l'au-delà, elle lui révéla un jour qu'elle se réincarnerait dans son entourage proche, avant la transition de la Terre en 4ᵉ densité.

 

Mais bien avant sa mort, elle lui avait laissé au fur et à mesure un faisceau de signaux péremptoires qu'il enregistrait dans un coin de sa mémoire, que lui seul pouvait relever et comprendre le moment venu. Ces indices relevaient de comportements, de manies, d'attitudes, de gestuelles, que sa camarade de jeunesse parsemait continuellement, tels des petits cailloux blancs dans son inconscient.

 

Jenaël :

 

Parmi ces indices, il y avait ses habitudes vestimentaires. Notamment, par temps pluvieux, elle se revêtait souvent d'un petit anorak rouge mauve, d'une jupette, de collants et surtout de grosses bottes de pêche qui lui montaient jusqu'aux genoux. En effet, Christine accompagnait parfois ses parents à la traditionnelle pêche dominicale ; son père étant membre de cette association de village. Occasionnellement aussi, un large bandeau lui maintenait ses cheveux. 

 

Le dernier de ces petits cailloux blancs avait été semé lorsque je l'aperçus dans sa chambre stérile de chimiothérapie pour la dernière fois. Il ne lui restait plus que quelques cheveux sur la tête. Très fatiguée, couchée dans son lit, elle se souleva péniblement pour dégager sa vue de derrière le châssis de sa bulle stérile pour m'adresser un difficile dernier petit salut de sa main. 

 

Je sus cependant que je ne reverrai plus jamais Christine de son vivant. Elle décéda peu après, un beau jour de juillet, alors que j'étais en vacances en Normandie. L'annonce de son départ de notre monde me fit fondre en larmes, alors que jamais auparavant je n'avais éprouvé le besoin de pleurer le décès de quelqu'un.

 

Ce n'est que quelques années après que je me raccrocherai à son message gravé dans un coin de ma mémoire, me promettant son retour depuis l'au-delà. Et récemment, même si je commençais franchement à désespérer au vu de l'état de plus en plus chaotique de notre monde, je sus que le moment de nos retrouvailles ne pouvait tarder.

 

Parallèlement, il y a quelques mois et comme nous étions en période de confinement, nous avions dû recomposer une photo de groupe pour la campagne de don sur le Réseau LEO. Nous avions donc dû "incorporer" Clémence, la dernière arrivée dans la tribu LEO, dans une photo que nous avions prise au printemps. Lorsque Sand et moi avions fini de réaliser le montage photo, nous restions sidérés, car quelque chose nous interpellait dans ce collage. Clémence nous donnait l'impression de "venir d'ailleurs" !

 

Peu après, contemplant à nouveau l'image arrangée, je me rendis compte que Clémence continuait toujours d'attirer étrangement mon attention. Une émotion indéfinissable me submergea alors. Je venais de déceler l'un des petits cailloux blancs de Christine !

 

 

Débarquant de la région parisienne, Clémence apparaissait sur le cliché, accoutrée d'une tenue qui n'avait rien en commun avec nos vieux vêtements de chantier. Pour la photographier, Hélène l'avait quasiment déguisée avec un anorak mauve qui lui avait été prêté, car elle portait une petite jupe plissée noire, des collants fins et des bottes de pêcheur ! Paraît-il que c'était d'usage à Paris ! Pour compléter le tableau, un bandeau enserrait même ses cheveux !

 

Je fus tellement bouleversé par ce déferlement de signes que pendant quelques jours, renfermé sur  moi-même, je n'en parlais à personne. Je continuais à observer Clémence, jusqu'au moment où je commençais à en informer Sand, mais j'avais encore besoin de confirmations pour étayer le jeu de piste. 

 

Un jour sur le chantier de l'ÉCOLEO, j'avais besoin de ligatures pour rassembler des matériaux. Je demandais à Clémence si elle voulait bien m'assister pour fabriquer un couvercle pour les filtres à eau de pluie, qui devait être maintenu par des liens élastiques. Dans l'atelier, j'en sélectionnais une dizaine qui étaient réalisés avec des bas ou collants de femme coupés en anneaux. Nous en achetions parfois à Parchemin, un magasin solidaire de recyclage, où ce genre d'accessoires, souvent bien utiles dans l'atelier ou le jardin, sont vendus à un prix dérisoire.

 

Je ne sais plus comment, à ce moment-là, je suis arrivé à questionner Clémence à propos de ses habitudes vestimentaires et comme j'avais ces liens en polyamide dans les mains, elle me dit alors avec un peu d'insistance qu'elle aimait porter des collants.

 

Peu à peu, mon enquête prenait du sens ! Les petits cailloux blancs commençaient à s'illuminer sur le chemin. En outre, comme j'avais repéré certains autres détails du jeu de piste, nous parlions souvent des premiers dialogues dans lesquels déjà en 2012, l'Ange parlait du chaos dans le monde que nous sommes en train de traverser en ce moment. Il y avait notamment plusieurs textes dans lesquels intervenait Christine.

 

À un moment donné pendant que nous bricolions, je surpris même Florian, son compagnon actuel qui, un peu ironiquement et par jeu, s'adressait à Clem en l'appelant "Christine" ! (Clem est le diminutif que nous avons adopté lorsque nous nous adressions à Clémence.)

 

Ce jour-là, de retour du chantier, je déclarais simplement à Clem que prochainement j'aurai quelque chose d'important à lui demander. Ma requête un peu inhabituelle déclencha chez elle une sorte "d'état d'alerte émotionnel". 

 

Le lendemain, je lui demandais ce que lui évoquaient les deux prénoms Robert et Marie-Thérèse, sans lui préciser que c'était ceux des parents de Christine. Elle blêmit et se mit à sangloter, m'annonçant que c'était ceux de ses aïeux !

 

"Et François ?", lui lançais-je.

Elle s'exclama : "Ben c'est mon frère !"

 

Quel heureux hasard ! François était également le prénom du frère de Christine !

 

Comprenant bien évidemment où ce jeu devait nous mener, les petits cailloux blancs sur le chemin devenaient de plus en plus brillants.

 

Lorsque je commençais à l'informer des signes et de ce que j'avais perçu de son comportement étrange qui me rappelait mon amie d'enfance, j'enfonçai encore le clou lui annonçant que Christine avait comme deuxième prénom "Jeanne" ! Ce qui bien sûr, je n'aurais pas pu le deviner, était aussi celui de Clémence !

 

Le soir même, Clem fut sujette à un débordement émotionnel "incommensurable" au point où Florian, en panique, vint nous voir (Sand et moi). Il nous annonça qu'elle ne s'arrêtait plus de pleurer et qu'elle redoutait de ne plus me revoir ! Ni une ni deux, nous voilà en route pour chez eux. Une fois arrivés, Clem, recroquevillée sur le canapé, pleurait toujours. Comprenant ce qu'elle traversait, je la pris longuement dans les bras. Le lendemain fut le jour où je dévoilais non sans émotion mon jeu de piste à la tribu LEO et où nous filmions les capsules de l'IDISI, dont les publications restent à venir.

 

Finalement, en ce qui me concerne, j'avais compris que l'âme de Christine s'était d'une certaine manière réincarnée en la personne de Clémence, mais beaucoup de questions restaient encore en suspens. 

 

En décodant tout le système d'indices, j'avais même perçu la raison pour laquelle elle porte son nom de famille. Anagramme de Nogaret ou probablement la version occitane de celui-ci (Nogarey), son porteur célèbre pendant l'inquisition des Templiers,  Guillaume de Nogaret avait été le conseillé du roi Philippe IV le Bel. Tandis que Raymond de Nogaret, son grand-père, un toulousain cathare fut condamné pour hérésie.

https://www.wikizero.com/fr//Guillaume_de_Nogaret

 

 

Buste de Guillaume de Nogaret

 

Clémence était donc revenue dans le monde actuel, porteuse d'une double trame karmique datant de la période Cathare, puis Templière, comme moi ! Et sachant qu'elle transportait ces mémoires, je compris très vite que nous devions déjà nous connaître de cette époque !

 

Alors, qui aurait pu être Clémence de Nogaret ?

 

Plusieurs questions restées en suspens méritaient bien un éclairage. Je les posais alors à l'Ange.

 

(Clem ayant rédigé son témoignage, je vous invite à en prendre connaissance : "De retour vers mon nouveau futur".)

 

 

Question à l'Ange :

 

À quel point le système de signes, de synchronicités et d'indices est-il pertinent à éclairer les plans d'existence dans lesquels des alter du passé/futur expérimentent d'autres réalités ?

 

Le système de lecture universel se compose de signes et de synchronicités. Les indices concernant des prénoms, ainsi que ceux concernant ces "exquises signatures du hasard", constituent alors un extraordinaire moyen de reconstruire la phylogenèse des individus qui vivent avec vous d'autres plans de réalité ou d'autres époques.

 

Les noms et prénoms, quelle que soit leur langue d'expression, ne sont donc qu'une "convention" pour désigner le vaisseau biologique d'un individu. Ce n'est qu'une espèce de "marque de fabrique" qui ne désigne en rien son Êtreté dans sa globalité ! Pourtant, sa signature vibratoire conduit bien au-delà de sa modulation sonore. 

 

Car il n'y a pas que la fréquence vibratoire de l'individu qui entre en jeu dans ce système d'indices. L'emploi de différents noms et prénoms pour désigner le vaisseau de l'âme à travers les incarnations possède toujours un sens lié au contexte, autrement dit la famille, la lignée, le pays, l'époque, l'histoire…, dans lequel se situe le personnage qui le porte.

 

Aussi, la sonorité du prénom ou du nom, lorsqu'elle est vraiment associée à la fréquence vibratoire de l'âme de la personne, constitue une signature énergétique harmonisée à la vraie personnalité de l'individu qui parfois se poursuit dans certaines incarnations.

 

C'est donc effectivement par la fréquence vibratoire de résonance de l'âme de Christine et par tous les prénoms du système d'indices qui relient sa famille à celle de Clem, que les autres signes que Jenaël percevait dans le comportement de cette dernière pouvaient le mener à déduire à la "réincarnation" de l'âme de Christine.

 

Ceci dit, vous devez comprendre que la réincarnation est une notion propre à la conscience linéaire de l'humain de 3ᵉ densité, parce qu'il ignore complètement les autres processus de "continuation de l'âme" dans les densités supérieures.

 

Celui de la "renaissance de l'âme", c'est-à-dire la réincarnation successive dans des vaisseaux biologiques humains, ne s'opère que pour la préservation de l'humanité adamique ordinaire, parce que les humains du "paradis adamique" avaient été initiés à l'acte sexuel par le dieu Anunna Enki. C'est donc par "l'acte sexuel animal" (pénétration, accouplement, puis ovulation) que se perpétue le processus de réincarnation des âmes en 3ᵉ densité.

 

Cette renaissance continuelle à chaque fois dans un nouveau vaisseau biologique n'est donc pas comparable à ce qui se passe dans les densités supérieures, puisque les codes génétiques du vaisseau-prolongement de l'âme y sont "quasiment éternels". Mais l'âme/esprit de l'humain ne sera plus assujettie à un vaisseau biologique densifié unique et périssable, puisqu'il ne sera plus dépendant de la matière. Pourtant, la matière sera à son service et l'être humain créera son vaisseau biologique en fonction du monde et de la réalité qu'il décidera d'explorer. Vous avez des exemples de la manière dont se manifeste un "vaisseau biologique provisoire de 6ᵉ densité visitant votre réalité" dans l'histoire de Jenaël : "Les bottines dans la neige" ou "Le fer à repasser".

 

De plus, dans les mondes supérieurs et lorsqu'elle explore les densités plus matérielles avec un vaisseau biologique parfait, l'âme/esprit devient capable, autant physiquement que psychologiquement, de détecter les fréquences de pensées de tout être vivant. Cette âme/esprit y est surtout dotée de la possibilité de se déplacer très rapidement d'un endroit à un autre à l'aide de sa Merkaba. Ce véhicule transdimensionnel est un champ magnétique individuel permettant de se métamorphoser en vaisseau voyageant dans l'espace-temps et dans les différentes dimensions et densités, grâce à l'activation simultanée de tous ses centres énergétiques.

 

À gauche : entourée de sa merkaba hypervéloce à spin antihoraire, 

une âme apparaît parfois durant quelques fractions de seconde dans les pénombres. 

À droite : mais le plus souvent, à cause de sa grande vitesse de rotation, il n'apparaît qu'un point extrêmement lumineux. 

(Photo reconstituée au plus proche de ce que je vois.)

 

On ne peut donc pas prétendre que Christine s'est totalement réincarnée en Clem, parce que l'âme, telle que vous la concevez, ne se trouve pas dans le corps. 

 

L'âme est un champ d'énergie qui enveloppe l'individu en même temps qu'il entoure les corps de la plupart des entités-alter "dotées de votre âme", que vous possédez dans d'autres espaces-temps, dimensions, ou densités. Elle est une zone d'énergie électromagnétique amarrée au corps par les trois centres magnétiques du bas et les trois centres du haut qui ne sont pas situés dans le corps, mais qui fusionnent par le centre d'énergie du milieu, au niveau du plexus solaire. (C'est ce point très lumineux qui apparaît parfois au cœur de la Merkaba).

 

L'individu véritablement humain doté d'une âme ayant besoin d'énergie vitale, ne la puise pas chez autrui comme le font les entités sans âme. Mais il obtient cette énergie vitale, grâce au centre sexuel supérieur situé au milieu du corps, qui est une zone de pénétration d'énergie créatrice reliée à la source d'énergie supérieure de 7ᵉ densité.

 

Ce centre sexuel représente donc le centre magnétique directement relié à la 7ᵉ densité. Il est celui qui exprime la Conscience universelle par ses pulsations créatives, c'est-à-dire des ondes de gravité instables qui, selon les circonstances ou les influences que vous expérimentez, valident ou modulent votre réalité.

 

C'est donc lui le véritable "chakra sexuel", celui de la communication ("commun-niquer") et qui est interactif avec les autres centres ! Il reste toujours actif, puisqu'il est le centre supérieur de l'énergie créative dont les pulsations sont en fonction des situations qui se produisent dans votre environnement extérieur et qui stimulent le centre magnétique correspondant.

 

À savoir que ces centres magnétiques qui constituent les attaches de l'âme peuvent se connecter les uns aux autres selon les circonstances, les interactions, ou d'autres choses qui relèvent d'une vérité exprimée ou expérimentée.

 

Ces centres sont : 

(Précisons que "inférieur" et "supérieur" n'ont pas toujours à voir avec leur position au niveau du corps, mais sont le plus souvent en rapport avec le niveau de densité.)

 

- Le centre de mobilité inférieur/chakra de base – mouvement, besoin de faire du sport, se promener, se relier à la Terre...

- L'émotionnel inférieur ou chakra sexuel inférieur – besoin, envie ou pulsion d'avoir une relation sexuelle animale afin de procréer.

- L'émotionnel supérieur ou chakra du cœur – une rencontre, un événement qui soulève de l'émotion.

- Le centre sexuel supérieur ou chakra du milieu (au niveau du plexus solaire) est ce centre magnétique relié à la 7ᵉ densité.

- L'intellectuel inférieur ou chakra de la gorge – besoin de communiquer, de parler, de crier pour exprimer de la joie ou de la colère.

- Le centre de la vision ou troisième œil – produit les rêves et les visions.

- L'intellectuel supérieur ou chakra de la couronne – centre de la pensée, de la réflexion, de l'intellect.

 

L'union du centre intellectuel supérieur (couronne) et du centre émotionnel supérieur (cœur) fermerait le circuit magnétique dans la configuration du bâton de berger.

 

Pour plus de précisions à ce propos, voir aussi :

https://cassiopaea.org/forum/threads/seance-du-13-juillet-2002.48428/ 

 

 

Schéma de la configuration des centres d'énergie
en crosse de berger

Le centre sexuel du milieu (point rouge) est celui qui amarre l'âme au corps

Les centres inférieurs correspondent plutôt aux pulsions SDS

Les centres supérieurs réalisent l'orientation de l'âme vers le SDA

 

 

La soi-disant disposition des chakras basée sur les organes de régulation hormonale telle que décrite par les traditions Bouddhistes, n'a donc rien à voir avec la configuration des centres magnétiques qui amarrent l'âme au corps.

 

Finalement, dans cette configuration, les trois centres inférieurs, plus développés chez les portails organiques psychopathes, sont généralement en lien avec le monde matériel et le monde du Service de Soi (souvent représentés par un triangle ou pyramide pointe en bas). Tandis que les trois centres supérieurs, plus développés chez les quêteurs spirituels, sont reliés au monde du Service d'Autrui (représentés par un triangle ou pyramide pointe en haut).

  

L'âme contient également les différentes copies de la configuration physique et biologique de vous et de vos alter sous la forme de codes génétiques. Elle est représentée par la figure géométrique de la Merkaba, qui serait le véritable véhicule de l'âme. (Cf. chronique n°11)

 

Il serait donc plus juste de dire que l'âme de Christine a choisi le vaisseau biologique de Clémence pour s'amarrer à lui. Ce qui sous-entend alors que Clem est dotée pour le moment encore de deux âmes, celle de Christine (son alter principal) et la sienne propre, qui sont destinées à fusionner lors de la transition des mondes.

 

En l'occurrence, Clémence – comme encore d'autres personnes sur Terre – est porteuse de deux personnalités distinctes qui sont difficilement percevables par les gens n'ayant pas connu Christine de son vivant. Il est aussi nécessaire qu'un "lien d'attachement" soit établi dans la vie réelle des individus, pour que puisse s'établir une fréquence de liaison !

 

Pour arriver à comprendre le mécanisme de fusion des âmes que certains ont déjà pu expérimenter et ressentir, tel Jenaël lors de sa chute de balançoire dans sa jeunesse, vous devez d'abord savoir que tous les candidats à la Nouvelle Terre vivront ou ont déjà vécu ce genre d'association/fusion d'âmes. Mais pour ce faire, ils auront été ou seront encore abductés.

Voir à ce propos l'histoire de Jenaël.

 

Comme vous vous en doutez maintenant, pour des raisons biens formelles, certaines abductions sont également réalisées par les êtres hyperdimensionnels du Service d'Autrui, dans le but d'observer les variations dans la génétique des candidats à une ligne de réalité future et alternative. Ceci parce que le "berceau" de l'humanité future n'est plus la planète Terre telle que vous la percevez encore aujourd'hui, puisque celle-ci disparaîtra dans un futur lointain, lors d'un prochain cycle du passage de l'Onde.

 

Et comme le révèlent également les Cassiopéens, les corps des humains de la Nouvelle Terre à venir sont assemblés par clonage génétique, donc créés sur D'Ankhiar, quelque part dans la constellation d'Orion. (D'Ankhiar est la planète-mère des Planificatrices Amasutum qui sera réduite en cendres par le passage de l'Onde ; évènement à ne pas confondre avec l'explosion de la planète Mulge qui a été détruite par une explosion nucléaire provoquée par les prédateurs SDS.) C'est aussi sur D'Ankhiar que certains parmi vous sont parfois téléportés à travers les portes dimensionnelles avant de fusionner avec une nouvelle réalité qui est celle de votre existence présente, tout comme l'avait été Jenaël lorsqu'il fut récupéré par une planificatrice Amasutum lors de l'inquisition Cathare.

 

Les prédateurs SDS d'Orion, de même que les planificateurs de vie SDA que vous êtes aussi dans le futur, prélèvent donc régulièrement les codes génétiques des vaisseaux biologiques humains, afin de reconstituer des corps clonés, c'est-à-dire de nouveaux contenants de physiologie humaine, capables d'accueillir vos âmes et d'endurer les fréquences vibratoires de la 4e densité à cycle plus long.

 

Le prélèvement des codes génétiques de l'âme en vue du clonage de l'individu a toujours lieu lorsque l'individu est en très bonne santé. C'est donc pour cette raison que Jacky/Jenaël a été enlevé lors de son voyage au Maroc. (Cf. cahier n°26 : Dieu un sacré filou !)

 

L'unification de l'âme de Jacky avec celle de Jenaël sera optimisée dans sa force de l'âge, au moment de sa transition. Ce n'est qu'alors que rajeunira son corps, puisque cette fusion a essentiellement lieu à un niveau atomique.

Quant à Clem, son processus est quelque peu inversé, car elle doit encore grandir en esprit et en discernement jusque dans la force de l'âge qui se situera dans sa trentaine d'années, et dans laquelle l'âme de Christine aura totalement fusionné avec les codes génétiques de Clem. Cette méthode de clonage, puis fusion de l'âme, est réalisée pour bon nombre de candidats à la 4ᵉ densité.

 

Le processus de fusion des âmes avec rajeunissement corporel aura donc lieu d'une manière ou d'une autre pour tous les appelés au Service d'Autrui. Ceux qui passeront par la phase de décès seront immédiatement transférés dans leur nouveau corps, sans passer par la 5ᵉ densité.

 

Les humains du futur sont des hommes et des femmes en tous points semblables à vous aujourd'hui, qui habiteront une toute Nouvelle Terre dans un avenir très proche. Et bien que cette nouvelle planète soit une copie quasi conforme de la Terre actuelle, elle ne présentera pas exactement le même contexte de vie que votre environnement présent encore fondé sur les lois de la dualité. L'arrière-plan de cette nouvelle planète de 4ᵉ densité sera quasiment semblable à votre réalité actuelle, sauf que certaines choses ou événements du passé n'auront jamais eu lieu et d'autres choses qui existent encore dans votre présent actuel, n'y existeront plus ! Alors que celles qui surgiront dans la ligne future de la Terre actuelle de 3ᵉ densité de l'humanité ordinaire, n'arriveront plus sur la ligne de temps que vous êtes déjà en train de créer.

 

En définitive, comme l'ont également affirmé les Cassiopéens, tout ce qui était, est et sera, sera nouveau ! https://cassiopaea.org/forum/threads/seance-du-17-aout-2000.49022/

 

Aussi, une multitude de corps humains est et a été créée, assemblée dans des matrices artificielles par les planificateurs de vie, de la même façon que les Homo erectus puis les Homo sapiens l'ont été de leur temps. Les Cassiopéens avaient donc raison d'annoncer que vos nouveaux corps, des vaisseaux biologiques plus "adaptés et performants", vous attendaient en 4ᵉ densité.

 

Un corps humain représente le prolongement vibratoire de l'âme d'un individu densifié dans le monde matériel. Et bientôt, l'égrégore des âmes humaines qui vibre désormais des résonances de 4ᵉ densité, parviendra à exprimer et matérialiser sa nouvelle expression/prolongement planétaire. Ce qui signifie aussi que sur "votre Nouvelle Terre" est en train de se former une nouvelle matrice planétaire, pour moitié SDS+ et pour moitié SDA. Ce qui signifie également que vos vaisseaux corporels se modifieront pour s'adapter à ce nouvel environnement plus équilibré.

 

La physionomie de Clem, par exemple, se modifiera modérément lorsque son âme aura totalement fusionné avec l'âme de Christine. Son apparence changera légèrement par rapport à ce qu'elle aurait dû devenir, si elle n'était habitée que par l'âme de Clémence. Ce qui révèle aussi que si Clémence s'était simplement contentée de prolonger son expérience du Service de Soi, l'âme de Christine n'aurait pas pu opérer son transfert dans le vaisseau biologique de Clémence et l'assister dans sa voie du Service d'Autrui.

 

 

Question à l'Ange :

 

En percevant le scénario karmique que transporterait Clémence, de par son patronyme, je crois deviner ses fonctions et sa mission lors de l'inquisition Cathare. Mon intuition à ce propos, est-elle correcte ? Qui était "Clémence de Nogaret/Nogarey" ?

 

Elle représente ce qui dans le passé sera nouveau ! Car elle était la fille "illégitime" de Raymond de Nogaret, mais n'était pas la mère de Guillaume. Ce "sera elle" qui, à cette époque, "provoquera" la scission de la descendance des Nogaret, grâce au travail spirituel de ceux qui avaient connaissance des origines paléochrétiennes du catharisme. Et ce sera cette descendance qui changera et intervertira l'orthographe du nom de sa lignée pour échapper plus tard à l'inquisition des Templiers par Philippe le Bel.

 

Certaines vérités à propos de l'Histoire ont toujours été cachées, puisqu'elles ont été écrites par ceux que les mensonges arrangeaient, c'est-à-dire à cette époque déjà les différentes factions de l'État profond ! Mais la vérité persiste invariablement dans le champ morphogénétique de l'humain, grâce aux mémoires de l'âme des individus qui avaient vécu cette inquisition. Surtout lorsque ces âmes se réincarnent en cette fin de cycle pour accomplir leur transition en compagnie de leur tribu/famille d'âmes et qu'elles restituent avec elle leurs souvenirs/mémoires encore "bien vivaces".

 

L'âme de Clémence de Nogaret/Nogarey, une "Parfaite" cathare, était porteuse de l'âme primordiale de celle que vous appelez "Christine" aujourd'hui. Christine/Clémence était cette jeune fille qui, en compagnie du frère Jacques Jean et des autres cathares fuyant Montségur, avait sauvé le crâne de cristal et les "manuscrits de la paléochrétienté" des mains de l'inquisition (entre autres les fameuses "Lettres du Christ" - Cf. L'appel du pays cathare). Elle aussi avait été téléportée dans un vortex dimensionnel ouvert par l'Amasutum, comme l'avait été Jenaël, pour réapparaître à nouveau aujourd'hui dans le corps de Clem. Elle, également, a choisi de se réincarner pour achever sa "mission" en cette fin des temps.

 

 

Croquis d'une vision : l'Amasutum, à la Falconnière, faisant passer les deux cathares

frère Jacques Jean et Clémence de Nogaret/Nogarey, par un rideau dimensionnel.

 

 

Cette trinité à nouveau reconstituée par Sand, Jenaël et Clem, des âmes qui se retrouvent une dernière fois avant leur grand saut dans la nouvelle densité, a été "planifiée et légitimée" de concert par les entités SDS et SDA, afin d'expérimenter un nouveau processus de transition tribale vers le Service d'Autrui.

 

Alors même si dans l'équipe que vous formez aujourd'hui, quelques-uns, rattrapés par leurs mémoires/blessures, ont déjà abandonné l'expérience d'une ascension de groupe, vous avez tous été appelés par la difficile expérimentation d'une ascension tribale pour accomplir votre transition en 4ᵉ densité du Service à Autrui.

 

 

Question à l'Ange :

 

La tribu LEO visitait récemment le parcours ésotérique du jeu de l'oie à Rennes-les-Bains qui s'entame par le fameux fauteuil du diable. Le symbole qui y est gravé est-il authentique ?

 

Ce signe gravé dans la roche est une superposition/combinaison de symboles provenant des doctrines paléochrétiennes de l'Ancienne Égypte, donc de l'Atlantide. Il en existait quelques-uns disséminés sur des sites voués au culte de ces premiers chrétiens. Le bloc de grès qui forme le fauteuil du diable a été déplacé sur ce sentier lors du règne de Dagobert II roi des Francs, de la dynastie mérovingienne. Il marque le début d'un parcours ésotérique que certains initiés du rite d'Isis ont été amenés à arpenter, afin de laisser ressurgir leurs mémoires d'âme de "survivants de la catastrophe de l'Atlantide".

 

 

L'Ankh, ou croix ansée, est la croix de vie des Égyptiens. Elle correspond au hiéroglyphe qui signifie "vie". Elle est souvent représentée tenue dans la main des dieux. L'Ankh, symbole majeur de l'Égypte antique, fait partie de la technologie Djed qui sert à annuler l'illusion de la séparation et ouvrir un rideau dimensionnel. Ce symbole est également vu comme l'union des principes masculin et féminin.

 

Voir à ce propos le dialogue n°45

 

Le chrisme est un symbole du christianisme primitif formé de deux lettres grecques évoquant Jésus-Christ (Ιησούς Χριστός ou Iesous Kristos), c'est-à-dire un emblème qui réunit plusieurs symboles en un seul dessin.

Il s'agit donc de comprendre que ce signe réaffirme les points essentiels de la Foi : c'est-à-dire la Sainte Trinité – Père, Fils et Saint-Esprit (Dieu, Homme et Paraclet) qui symbolise le salut de l'humanité ou la naissance du véritable humain. Aussi, reconstituer cette trinité formée par la conscience, l'intelligence et l'esprit est essentiel pour permettre à l'Être humain d'accéder à un niveau de conscience et d'expression supérieur.

Il est également très important que cette trinité puisse s'exprimer et se manifester dans la matière, au travers des vaisseaux biologiques (bientôt vos nouveaux corps) qui s'exprimeront d'abord en tant que triade divine créatrice et génératrice d'un nouveau mouvement créateur.

 

Cette trinité d'âmes aura ensuite pour mission de fortifier le "réceptacle d'âmes" que constitue votre groupe. Aussi, la maxime qui affirme : "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers et les dieux" reprend cette idée et soutient que seule l'introspection mène à la connaissance des "choses supérieures" et constitue un modèle pour la recherche spirituelle dans votre tribu, qui se destine à retourner aux origines.

 

L'Amour est le pouvoir de la création. L'amour qui réunit ces âmes constitue la charpente de la Nouvelle Terre. C'est pourquoi les corpus SDS de 4e densité qui ne savent que détruire essaient à tout prix de neutraliser cette trinité naissante au sein de votre tribu. Mais de bonnes choses se produiront pour ceux qui, par leur sapience, comprennent comment déjouer la jalousie et l'anticipation de leur prédateur. 

 

Votre nouveau monde sera créé par l'Amour qui se manifeste à travers cette surprenante trinité. Ce  triplet évoque les trois piliers du Christ qui symbolisent le passage du 2 au 3, de la dualité à la conciliation des opposés et imprime ce mouvement novateur à la vie. 

 

Il s'agit de cette connaissance que protégeaient les "Parfaits Cathares", puisqu'ils avaient conscience que le personnage fictif de "Jésus-Christ" était associé au Christianisme moderne tel que vous le connaissiez. Ils savaient également que leur doctrine originaire du paléochristianisme serait remplacée par celle de l'Église patriarcale chrétienne romaine, dans le but d'assujettir le monde du futur. 

 

La "sagesse" du paléochristianisme enseignait la Connaissance des mondes et leurs Lois universelles, telles qu'elles étaient perçues par l'humanité avant sa "chute". Cette humanité "d'avant" avait également compris que le premier "Christ" réalisé sur Terre, il y a environ 145 000 ans, était féminin.

 

Cette connaissance était parfois encodée dans le symbolisme du Christ émergeant d'une mandorle, le principe féminin. (Voir également à ce propos l'enquête d'Hélène R : Symbolique de la Mandorle ou Vesica Piscis)

 

 

 

Aussi, ce Saint Graal, la vulve de la première femme réalisée en Christ contenant le mélange des liquides spermatique et menstruel, était parfois déifié par ces premiers chrétiens, puisqu'il procurait l'énergie de la longue vie à la lignée du sang sacré des descendants de ce Christ féminin des origines.

 

Finalement, les croyances, les tabous, votre culpabilité, toutes vos perceptions imparfaites, vos idées connotées, vos raisonnements conditionnés, vos pensées linéaires…, vous empêchent toujours de voir toute la réalité.

 

C'est donc à travers ce prisme déformant que vous devrez apprendre à percevoir la vérité ou du moins accéder à une vision plus pure des choses. Car vous ne devez avoir qu'un seul but : perdurer et éviter votre destruction par les manœuvres de la psychopathie, si vous avez choisi d'expérimenter le retour à vos origines, avant de glisser doucement vers votre Nouveau Monde.

 

Et l'une de ces vérités est que les individus dotés d'une âme font partie d'une entité/âme-mère  fragmentée de 6e densité. Aussi, lorsqu'ils commencent véritablement à se connecter par leurs centres sexuels supérieurs, cela entraîne un rapprochement plus intime, puis une connexion spontanée avec les autres unités de leur groupe d'âmes.

 

 

Question à l'Ange :

L'humanité ordinaire de 3ᵉ densité confond très souvent le concept de l'Amour créateur avec les relations sexuelles amoureuses "exclusives", c'est-à-dire la possession de l'autre. Pourquoi les gens ne comprennent-ils pas que se détacher de l'illusion de cette "possession", engage le véritable mouvement infini de la création ?

 

Les SDS, donc la plupart des humains, ne savent pas créer. Ils ne font que posséder, détruire, transformer et utiliser la matière, en usant du même mode illusoire que "l'autre" (notamment ses croyances, ses mœurs, ses habitudes, ses comportements, son savoir-faire…) pour satisfaire leurs propres désirs. Autrement dit, ils se nourrissent de son art, de son énergie et de ses programmes matriciels, tout en prétextant avoir de l'amour pour lui. Pour ce faire, ils se servent de l'acte sexuel (qui dans votre monde ne devrait avoir lieu que dans un but de procréation). Les SDS appellent d'ailleurs cela : "faire l'amour" !

 

Mais lorsque la planète changera de fréquence vibratoire et de réalité, les humains d'orientation SDA n'accepteront, ni ne prendront plus d'aucune façon le pouvoir sur autrui. Ils n'auront plus aucun intérêt pour la "sexualité bestiale" et encore moins le besoin d'enfanter !

 

Dans le mode "Service de Soi", l'homme ordinaire possède l'autre de multiples manières. "Faire l'amour" est avant tout une guerre contre le désir et le langage de l'âme. Le sexe devient donc souvent un moyen de chantage affectif et de cette manière, "faire l'amour" bloque la circulation de la véritable énergie sexuelle qui ne devrait être qu'amusement et créativité ! Car c'est le dieu Anunnaki Enki qui avait laissé croire à l'humain ordinaire que "faire l'amour" pour enfanter, constituait la glorification du processus de création et devait être perpétué pour générer une descendance. Alors qu'en engendrant une filiation, l'homme n'a fait que prolonger le piège du processus de réincarnation des âmes en 3ᵉ densité.

 

"Faire l'amour" n'est donc que la manifestation d'un attachement illusoire à la forme, à la matière. C'est un concept inversé qui est fortement verrouillé dans la conscience de l'humain ordinaire qui, parce qu'il se croit mortel, s'obstine à enfanter !

 

Le concept de l'amour entropique, c'est-à-dire des relations dans lesquelles la sexualité (le sexe-alité) devient l'indicateur d'un profond désordre comportemental, ne fait que dissimuler depuis la nuit des temps le véritable pouvoir des rapports sexuels, par lesquels le centre énergétique sexuel supérieur (relié à la 7ᵉ densité) associé à la maîtrise du centre sexuel inférieur (lié à la sexualité en 3ᵉ densité), amène à une toute autre, mais véritable manière de "commun-niquer".

 

Pour ces humains ordinaires, les pulsions sexuelles, puis l'acte sexuel pour satisfaire ces pulsions, sont provoqués par l'activation hormonale du centre magnétique émotionnel inférieur, le chakra "sexuel", d'ailleurs le plus développé chez les portails organiques et les psychopathes ! Ils sont en lien avec le monde du Service de Soi, le monde matériel, et "retombent en énergie" lorsqu'une relation sexuelle "animale" est consommée. Alors que pour l'homme nouveau, le chakra sexuel véritable est un centre magnétique "créatif" qui tire son énergie de la 7ᵉ densité. Son "nouveau monde" est donc déjà manifesté à partir de la 7ᵉ densité, par le Soi supérieur, son véritable Soi créateur.

 

Ce Soi futur exprime sa conscience par ses pulsations créatives (traduit dans les Écritures par "le Verbe s'est fait chair"), autrement dit, quand la Conscience universelle s'exprime dans la matière. Ces pulsations créatrices sont ces fameuses ondes de gravité instables qui densifient la réalité, mais que la science ne comprend pas encore.

 

Ce centre d'énergie du milieu représente donc ce centre magnétique qui est le véritable "chakra sexuel" de la créativité, mais n'a rien de commun avec le centre magnétique inférieur qui est responsable de l'acte de procréation sexuelle. Il est ce centre qui selon ce que vous expérimentez, module ou valide sa réalité.

 

Ceci étant, cette disposition des chakras pour l'ancrage de l'âme constitue également ce qui dans l'ancien sera nouveau. Car l'homme pleinement conscient et réalisé sera capable d'emmagasiner la lumière, la résonance, le son et toutes les informations que lui propose la "Matrice universelle", parce que les pulsations de l'existence de tout l'Univers dans sa perfection seront, sans interruption, connectées à son Être. Il n'aura donc plus besoin de se réincarner, mais vivra en harmonie avec ce rythme universel, seulement lorsque l'ensemble de ses codes génétiques seront actifs et fonctionnels. Ces pulsations de résonance envoyées dans la galaxie et captées par la Terre sont alors transmises au cerveau et de là vers le centre cœur magnétique qui, dès lors, les redistribue pour recalibrer et réinitialiser les fréquences électromagnétiques dans tous les atomes du corps.

 

Cela signifie donc que dorénavant, l'individu nouveau ne quittera plus son corps ou sa physicalité, mais changera de densité, tout en conservant la totalité de ses structures moléculaires. Il n'y aura que l'ADN qui sera modifié et amélioré, grâce aux virus cométaires !

 

Chez les humains ordinaires, il n'y a que deux brins d'ADN qui sont actifs pour le moment. Tandis que les candidats aux changements de densité, même s'ils sont encore présents dans ce monde,  possèdent déjà près de 25 % des codes ADN réactivés. Cela dit, puisque la plupart de vos brins d'ADN sont encore "partiellement" bloqués, vous ne pouvez donc réceptionner pour le moment encore qu'un petit quart de la résonance magnétique exprimée par l'Univers.

 

Cette restriction contrôlée des codes génétiques, quelque part imposée par votre "Soi futur", est responsable de vos multiples inflammations, fatigues et autres symptômes corporels. De surcroît, les impacts cométaires dispersant les poussières porteuses des fameux virus de la transformation ne font qu'augmenter votre épuisement, puisqu'elles augmentent la conductivité électromagnétique de l'atmosphère terrestre.

 

La nouvelle codification génétique qui a déjà commencé à être activée, le sera définitivement après le saut vibratoire et le changement de densité, lorsque selon les Lois universelles, l'Ordre sera revenu sur Terre.

 

Mais pour le moment encore, votre planète saturée par des énergies contradictoires souvent amplifiées par des résonances de haine, de luttes, d'injustices, de guerres, autrement dit de manque total de considération d'autrui, sa conscience est arrivée au point où elle n'accepte plus rien des humains. Elle leur renvoie désormais ce qu'ils lui ont fait subir tout au long des incarnations. Un nettoyage complet est en train de se faire et ce sont là les vraies causes de toutes les épidémies et maladies.

 

Car il s'agit de cette conductivité naturelle que possèdent vos antennes protéiques qui a été détournée par toutes ces campagnes de vaccination à base de nanoparticules magnétiques (tel le graphène, magnétite, ou autres technologies ARN) qui modifient et piègent les fonctions protéiniques du génome.

 

Aussi, l'homme doit absolument apprendre à se séparer de ses émotions dites négatives en apprenant à se "soumettre", à changer ses habitudes et à les transformer en une véritable énergie sexuelle s'exprimant par le centre magnétique de la créativité, ce chakra sexuel supérieur vibrant non pas par de l'amour émotionnel, mais par l'Amour vibratoire.

 

L'harmonie vibratoire des forces masculines et féminines de l'âme devient alors une très bonne chose, parce qu'en 4ᵉ densité les deux énergies vont se compléter. Il n'y aura plus de supériorité sexuelle femme ou homme, ni sexualité bestiale, parce qu'il n'y aura plus d'âge, plus d'anniversaires, plus de commémorations, ni même de mémoires karmiques !

 

L'âme redevient ce qu'elle est depuis toujours : un infini champ informationnel universel qui recèle toute la Connaissance et auquel le véritable humain accédera grâce à ses centres supérieurs.

 

L'âge d'une personne n'est donc pas une vérité, car l'écoulement du temps émane uniquement du monde des pensées de l'homme. L'univers n'a pas d'âge. Il n'y existe que le non-temps, la Conscience et la Connaissance infinie.

Le moment est donc arrivé où l'homme doit décider de son orientation d'âme. Le temps est arrivé de récolter ce que l'humain a semé.

 

Vous concernant, tout ce que vous avez à faire est de vous souvenir de la trinité et de continuer à rechercher le système d'indices menant à des connexions "triplicatives" qui dépassent la dualité et vous relient les uns aux autres pour développer votre énergie créative.

 

Identifiez ces connexions dans les trois domaines : psychique, conscience et génétique, jusqu'à ce que vous ayez trouvé trois points communs parfaitement "équilibrés".

 

Car lorsque votre inconscient (le Soi du passé) est connecté à votre subconscient (le Soi du futur) et lorsqu'ensuite ce subconscient se relie à d'autres "superconsciences" sur un autre niveau (les Soi supérieurs futurs des uns et des autres), les connexions internes entre individus d'une trinité se complètent et forment un conduit vers le niveau supérieur pour "enfanter" d'une famille d'âmes plus élevées.

 

Il ne s'agit donc plus dès ce moment-là, de continuer à croire à la dualité "binaire" du monde de l'ego, mais de commencer à expérimenter le royaume des "Trois" que désormais vous occupez !

https://les-suites.fr/fibonacci/index.php

 

Et pour recevoir les clés du niveau suivant, c'est-à-dire le cinq, vous devez maîtriser le thème du troisième individu, puis passer à cette "autre chose de plus grand", sans anticipation, mais avec grâce et clémence !

 

 

Transmis par Sand et Jenaël

 

 

Télécharger
CHRONIQUE 17.pdf
Document Adobe Acrobat 792.6 KB

Audio sans images :


 

!!!   Nous informons nos lecteurs que les chroniques ne pourront plus 

être publiées sur You Tube où elles sont censurées. 

Elles se trouveront désormais sur notre nouvelle chaîne ODYSÉE :

 "Sand & Jenaël - Le réseau LEO" ou en audio sur SPOTIFY.

 

 

MOTEUR DE RECHERCHE :



Compteur Global gratuit sans inscription